01/12/2014

La marque J, Olrik, les avatars...

Après Jacobs, la marque du fantastique et Olrik (tous deux parus chez Mosquito), René Nouailhat vient de signer un nouveau livre dans lequel il parle à nouveau de Jacobs et des "repreneurs" :

Les Avatars du Christianisme en bandes-dessinées

René Nouailhat

Fernelmont 2014

 

Avatars Christianisme Nouailhat.jpg

Présentation du livre par l'éditeur :

"La bande dessinée confessionnelle franco-belge est issue de la pastorale de la jeunesse des années 1930-40. Elle a donné ses codes à l’illustration de l’univers symbolique religieux. Les hebdomadaires Spirou et Tintin sont nés dans ce contexte. Les récits catho-laïques des années 50 en ont prolongé les modèles.Les productions qui ont fait événement dans les décennies traduisent les transgressions et les ruptures qui ont bouleversé le rapport au religieux dans les années 1960-90, avec la contestation libertaire de l’héritage chrétien, le délitement de l’institué catholique et la critique des représentations venue de l’expression religieuse elle-même. La BD illustre ce phénomène de façon spectaculaire.Le grand retour des dieux et du divin dans les récits dessinés de la fin du siècle dernier et les questionnements identitaires des années 2000 marquent de nouvelles postures à l’égard des religions. Ils ravivent les interrogations sur le mystère de l’existence, la fonction de l’imaginaire et la manière d’en traiter, par l’image qui ouvre à un au-delà d’elle-même et par le texte qui en accompagne l’intelligibilité et le sens.Ce parcours sur près d’un siècle de bandes dessinées montre aussi que, dans un champ culturel sécularisé, les références au christianisme restent privilégiées. Ses avatars, si éclatés et recomposés soient-ils, stimulent encore la créativité du neuvième art."

En savoir plus : où se procurer, diffusion...

A découvrir donc...

Olrik Nouailhat.jpg

J'ai terminé la lecture de Olrik ou le secret du mystère jacobs. Un livre passionnant que j'ai dévoré et bien apprécié. J'ai eu d'ailleurs pas mal d'échos très positifs d'autres lecteurs.

Il est question qu'une table ronde avec René Nouailhat, Michel Jans et moi-même à propos d'Olrik  soit inscrite au programme du festival BD d'Angoulême 2015. Nous attendons la confirmation et, si elle aura bien lieu, je vous tiendrai au courant du lieu, date, heure, etc.

 

11/09/2014

Olrik ou le secret du mystère Jacobs

Un essai de René Nouailhat vient de paraître aux éditions Mosquito :

 

Olrik ou le secret du mystère Jacobs

Olrik Nouailhat.jpg

 

Olrik ou le secret du mystère Jacobs, au titre très révélateur, suit les apparitions d'Olrik au fil des aventures de Blake et Mortimer, les étudie tout en conduisant le lecteur dans un monde des représentations dessinées, de fantasmes jacobsiens, d'alchimie, de fiction, d'artifices...

Cette analyse, facile à lire, va au-delà des nombreuses révélations de mon ouvrage E. P. Jacobs, Témoignages inédits et apporte bien des éclaircissements. Ce très bon essai nous invite aussi à lire et à relire tous les Blake et Mortimer. Je m'en réjouis. rené nouailhat,olrik

A paraître en octobre 2014.

 

En rapport avec le même sujet, je tiens également à souligner le magnifique portrait d'Olrik, le colonel indomptable de Daniel Couvreur paru dans Les personnages de Blake et Mortimer dans l'histoire, Historia, 2014, p. 45 - 47.

Les autres articles présentés dans ce hors-série d'Historia sont tout aussi excellents. Je n'ai eu que des avis positifs sur cette publication.

 

Pour rappel, René Nouailhat est l'auteur de Jacobs, la marque du fantastique, Mosquito.

30/03/2009

Sources sûres d'Edgar P. Jacobs

Suite à la publication de l'article Une source d'Edgar P. Jacobs, je confirme qu'il s'agit bien de documents ayant servi au créateur de Blake et Mortimer. Je rappelle que mon père et moi sommes les seuls témoins encore en vie à détenir les explications de mon grand-père, ma grand-mère Jeanne étant décédée en 1977.  

Edgar P. Jacobs tenait à ce que ses histoires soient le plus réaliste possible et se basait sur des photos ou croquis.

Couverture n° 24 du 12.06.1947Afin d'élaborer le célèbre dessin d'Olrik de la couverture du Tintin n° 24 du 12 juin 1947 (repris dans le tome 1 du Secret de l'Espadon à la page 44), Edgar s'est inspiré de trois photos :  Rommel pour la pose des hommes, Oswald Mosley pour le pantalon d'Olrik et Henri Quittelier avec son vélo neuf pour Olrik, le filet, la carte, le pneu (vélo transposé en avion) et les buissons.
Dans mon livre dont la parution est prévue en septembre-octobre, vous pourrez lire des explications plus complètes provenant d'Edgar P. Jacobs lui-même lorsqu'il me décrivait certaines cases de ses albums.

 

Voici au centre le résultat final :  

Rommel et ses hommes repris dans Le Secret de l'Espadon

Olrik et ses hommes dans Le Secret de l'Espadon

Henri Quittelier 1926

 

 

 

 

 

 

 

Edgar P. Jacobs m'a effectivement montré toutes ces photos. 
Ci-dessous le leader fasciste britannique Oswald Mosley et le colonel Olrik :

Le leader fasciste britannique Oswald MosleyOlrik

                                                

  

17:07 Écrit par Viviane Quittelier dans Personnages d'E. P. Jacobs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : olrik, le secret de l espadon |  Facebook |

14/06/2008

"Monsieur Henri"

"Qui est-il ? D'où vient-il ? Mystère !..."
Voilà ce qu'a écrit Edgar P. Jacobs à propos d'Olrik (Un Opéra de Papier, Gallimard, Curriculum vitae, p. 104.)

"Bref, il vous a roulés !... Une fois de plus !!..." déclare Monsieur Henri en parlant d'Edgar P. Jacobs... 

SOS Météores Monsieur Henri p 42 case 3


Edgar a cependant donné quelques indices dans son oeuvre.
On retrouve le mystérieux "Monsieur Henri" dans S.O.S. Météores aux pages 27, 42 et 43. 

Et d'un simple clic, j'ai posté ce message sur le blog, découvrant l'origine du fameux hors-la-loi, ennemi juré de Blake et Mortimer, le "colonel" Olrik !...

   

SOS Météores Monsieur Henri p 43 case 8
  
Et bien, êtes-vous convaincu qu'Olrik est Henri Quittelier ?...

(Ce sont deux cases provenant d'un album des éditions du Lombard : page 42, case 3 et page 43, case 8.)

21:34 Écrit par Viviane Quittelier dans Personnages d'E. P. Jacobs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sos meteores, olrik |  Facebook |

05/06/2008

Edgar P. Jacobs, Blake ou Mortimer ?

"E. P. Jacobs, Blake ou Mortimer", le documentaire réalisé par Francis Gillery, sera rediffusé sur France 5 ce jeudi 5 juin à 21h45.

Voici la présentation du sujet et la critique du documentaire - programme Télé du Nouvel Observateur (lien) :


Edgar P Jacobs, Blake ou Mortimer ?

Durée : 55 minutesSous-titrage malentendant (Antiope).Stéréo

Le sujet
Portrait d'un artiste célèbre, né à Bruxelles au début du XXe siècle et devenu un grand maître de l'école belge grâce à la bande dessinée «Blake et Mortimer».Né à Bruxelles en mars 1904, Edgard Félix Pierre Jacobs - plus connu sous le nom d'Edgar P Jacobs - est un auteur de bandes dessinées qui, grâce à la série des «Blake et Mortimer», est considéré comme l'un des grand maîtres de l'école belge. Il fut d'ailleurs l'un des collaborateurs de Hergé et travailla avec lui à la nouvelle édition de «Tintin au Congo». Dès 1946, sa propre bande dessinée, «Le Secret de l'Espadon» paraît dans le «Journal de Tintin». Et son légendaire album, «La Marque jaune» est publié en 1953. Mais que contiennent exactement ses oeuvres pour séduire autant les lecteurs de toutes les générations ? Un reportage qui est aussi l'occasion de découvrir les sources d'inspiration d'Edgar P Jacobs.La critique

La critique
L'investigation du réalisateur Francis Gillery est un voyage au coeur du fantastique, source de création de l'école belge d'hier et d'aujourd'hui. Entrer dans les coulisses du processus de création de E. P. Jacobs, c'est tenter de résoudre l'énigme qui entoure Jacques Laudy et Jacques Van Melkebeke, les deux personnes qui ont inspiré les personnages Blake et Mortimer. Au passage, une histoire familiale de rivalité masculine pour une femme, digne de Feydeau, explique les traits donnés au subjuguant colonel Olrik.
E. P. Jacobs, en son temps considéré comme subversif pour la jeunesse et longtemps interdit en France, avait anticipé la déréalisation des rapports humains au point qu'en janvier 2005, l'Académie royale de Bruxelles lui rend hommage en ces termes : «Personne ne sait où nous allons, ni nos hommes politiques ni nos philosophes, et c'est ce que craignait Jacobs», déclare l'écrivain Jacques Crickillon, qui ajoute : «Nous sommes dans une sorte de totalitarisme planétaire.» En France, Hubert Védrine, ancien ministre des Affaires étrangères, décrypte la vision géopolitique du dessinateur wallon, penché sur «le Secret de l'Espadon» et «SOS Météore», tandis qu'Alain Bauer, franc-maçon, donne quelques clés sur le chemin de l'initié dans l'oeuvre de E. P. Jacobs. Le mystère hante ce reportage...

Voir le précédent message concernant le documentaire "Edgar P. Jacobs, Blake ou Mortimer ?"

Voir la photo d'Henri August ayant servi de modèle à une couverture du journal Tintin.

Voir l'article sur le blog Blake, Jacobs et Mortimer.

10:31 Écrit par Viviane Quittelier dans Documentaires avec interview de Viviane | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : olrik |  Facebook |

17/03/2008

Henri A. Quittelier, alias Olrik

Henri August Quittelier (1906–2005)

Henri Quittelier 1926Fils du peintre Henri Quittelier, Henri August rencontre Edgar Jacobs pour la première fois en 1919 et le présente à son père. Juché sur sa machine magnifique, Henri August aime se faire remarquer, au point de rendre jaloux ses camarades et tout particulièrement Edgar qui rêve d’avoir un vélo.

Epoux de Jeanne Faignart en 1927, père de René et grand-père de Viviane. Gérant de la "Succursale de la Maison Faignart" à la rue de l’Enseignement à Bruxelles, Henri anime des soirées privées partout en Belgique et en France dans la région de Tourcoing. Il assure également la sonorisation de certains concerts au palais des Beaux-Arts de Bruxelles (dont celui d’Edith Piaf en 1943), au Théâtre A.B.C. et au Théâtre du Parc.
Divorce en 1953 et se remarie peu de temps après. 

Couverture n° 24 du 12.06.1947Henri Quittelier sert de modèle pour le personnage d'Olrik.


Lors d’une émission télévisée "La Clé des Champs" du 7 février 1957 à Bruxelles, Edgar P. Jacobs a déclaré : « Olrik, lui, existait physiquement au départ, mais il a peu à peu dépassé son modèle. »  

Autre message concernant Olrik

06/03/2008

Viviane parle d'E. P. Jacobs aux ADH 2007

J’étais invitée à la 22e Assemblée Générale des Amis de Hergé du 10 mars 2007.

Viviane à l'Assemblée Générale des ADH en 2007 Photo Vincent Rixhon

La première question de Stéphane Steeman a été la suivante :
Si je comprends bien, vous avez eu trois grands-pères et trois grands-mères ?
J’ai répondu qu’effectivement j’avais eu la chance d’en avoir autant. A l’époque, les couples divorcés étaient plutôt rares. Dans ma famille, on ne fait pas de différence entre les parents de souche et les autres. Chacun tient sa place.
A la question : Quel a été votre préféré ?
Jacobs, bien sûr !
J’ai ensuite parlé de mon livre sur E. P. Jacobs. J’ai confirmé que mon grand-père Henri Quittelier était bien Olrik, pas seulement physiquement mais aussi moralement.
La première rencontre entre Henri et Edgar a eu lieu en 1919. Vous découvrirez le personnage énigmatique au fil des pages de mon livre. 

Lien vers le site de Vincent Rixhon concernant l’Assemblée du 10 mars 2007 et voir les autres photos.

17:36 Écrit par Viviane Quittelier dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : olrik |  Facebook |

08/01/2008

Film documentaire avec Viviane

"Edgar P. Jacobs - Blake ou Mortimer ?"

Auteur et réalisateur : Francis Gillery
Production : France 5 Artline Films

Viviane est interviewée à la fin du documentaire après, entre autres, René Nouailhat et François Rivière.  (Vous pouvez cliquer sur les deux noms pour accéder à un autre message du blog.)

Vous verrez également à la fin du documentaire Henri August Quittelier, alias Olrik ! Henri est âgé de 98 ans lors du tournage. Il n'a plus que quelques semaines à vivre, mais la ressemblance avec le personnage d'Olrik est toujours frappante.

Voir la photo d'Henri August ayant servi de modèle à une couverture du journal Tintin.

1ère Diffusion sur France 5 le 27 janvier 2006.
Diffusions sur TV5 Monde.

Prochaine rediffusion : jeudi 5 juin 2008 à 21h45 sur France 5.

Rediffusion en perspective ?
Merci de bien vouloir m'en informer par mail afin que je puisse l'annoncer sur ce blog.

www.artlinefilms.com rubrique "Catalogues" Point 4.