03/03/2008

Prix "Gabriel" 2008

Le CRIABD organise depuis l'an 2000 des Prix pour récompenser les meilleures BD chrétiennes.
Le jury, composé de 9 membres, a décerné le 1er mars 2008 le Prix "Gabriel" aux albums suivants :

Prix Gabriel 20081. Prix "Gabriel" : Bernadette, Affaire non classée : Dessins Dominique Bar, Scénario Brunor, Editions Edifa – Mame. 








 
Mention Spéciale Gabriel 2008
2. Mention Spéciale "Gabriel" : L’histoire du Mont-Saint-Michel : Scénario et dessins Laurent Bidot, Editions Glénat. 

Autrefois, les éditions Glénat avait édité la Guerre des Mondes d'E. P. Jacobs.
Aujourd’hui, connue pour ses BD ésotériques, elle édite depuis quelque temps de vraies BD chrétiennes. A découvrir !  




Le jury du CRIABD a encore attribué un Prix pour la meilleure BD chrétienne néerlandophone : 

 
Geert De Sutter - N'ayez pas peur !

3. "Gabriël" Nederlanstalige Prijs : De Tijdelijke Dood / N’ayez pas peur ! (Martyrs de Gorcum) : Scénario et dessins de Geert De Sutter, Edtions Coccinelle.

Voir un résumé de l'album N’ayez pas peur ! sur le site des Edtions Coccinelle.

Voir l'interview de Geert De Sutter comprenant un résumé. Geert De Sutter a réalisé quelques crayonnés pour "Les 3 Formules du Pr. Sato".

Voir le message : Remise des Prix "Gabriel" 2008. 

Voir la liste des 14 BD nominées pour ces "Prix Gabriel".

16:00 Écrit par Viviane Quittelier dans CRIABD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : criabd, geert de sutter |  Facebook |

02/03/2008

Une mauvaise chute

NoisetteMa chienne s’appelle Noisette. Rien à voir avec Blake et Mortimer. C’était son nom quand je l’ai recueillie et je l’ai conservé. Je me promène régulièrement avec Noisette.  Nous courons aussi un peu quand je sens qu’elle a envie d’accélérer. Noisette dans le canapé
Dimanche dernier, en nous voyant courir, un chien s’est mis à aboyer en galopant vers la grille de sa propriété. Ma chienne, qui se trouvait à ma gauche, s’est élancée à droite vers le chien et m’a fait tomber sur la chaussée… Epanchement de synovie ! Pied fêlé - Avril 2004

Je suis clouée chez moi devant mon PC, la jambe gauche sur un tabouret, et je me déplace avec des béquilles. J’en profite pour travailler d’arrache-pied. C’est le cas de le dire !

D'abord repos pour le genou, puis kiné et rééducation. Il y en aura pour plusieurs semaines, voire des mois...

11:12 Écrit par Viviane Quittelier dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/02/2008

Blake et Mortimer dans la vallée de la Bièvre

Benoît Verley a réalisé l’exposition " Blake et Mortimer dans la vallée de la Bièvre".

Expo réalisée par Benoît VerleyIl a fait des recherches sérieuses pour retrouver les sites des décors de S.O.S. Météores.
Sous sa forme première (réalisée avec la ville de Buc), l'expo a été montrée plusieurs fois, à Buc, à Jouy-en-Josas, au Futuroscope de Poitiers, à Gondecourt (près de Lille), à Hornu (en Belgique).
L'intervention de la ville d'Igny a permis de la moderniser, sous la présentation de cadres, elle a été présentée deux fois dans cette ville.
Benoît Verley et son expo au Festival BD'Essonne d'Igny
Sur son expo, Benoît Verley montre la fidélité des décors, mais aussi quelques entorses qu’Edgar m’avait dévoilées. Ensemble, nous retournons sur les pas du créateur de Blake et Mortimer.
Grâce à mes souvenirs et à l’expérience de Benoît, nous reconstituons le puzzle progressivement.
Benoît Verley ne possède pas de site Internet. Il vous invite sur le site non officiel d’Emmanuel Mailly, magnifiquement conçu :
http://www.sosmeteores.net/ 

17:00 Écrit par Viviane Quittelier dans Expo sur Edgar P. Jacobs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : benoit verley, sos meteores |  Facebook |

22/02/2008

E. P. Jacobs dans "La Guerre des Mondes"

Fin août 2006, je me trouvais au festival BD de Solliès-Ville avec une exposition "Franquin" réalisée par Roland Francart, fondateur du CRIABD.

Affiche du festival BD 2006Le CRIABD s’intègre dans le cadre du festival en exposant dans l’église Saint-Michel. L’église et son clocher est représentée chaque année sur l’affiche du festival.

Après avoir gravi des dizaines de marches depuis le village pour atteindre l’église, les visiteurs découvrent une exposition inédite et une collection de BD chrétiennes. Ils peuvent se reposer en m'écoutant jouer des pièces diverses sur les plus vieilles orgues de France.

Viviane à l'orgue de l'église Saint-Michel

 

BoDoï m’a interviewée sur le parvis de l’église.
L’article paru dans le n° 100 n’est pas disponible sur Internet.

Qu’ai-je dévoilé ?

Ninie, la première femme d’Edgar Jacobs, l’avait quitté par une belle journée ensoleillée d’octobre. Edgar l’attendait en vain pendant les semaines et les mois suivants.
En 1946, il s’est représenté de dos dans le dernier dessin illustrant "La Guerre des Mondes".
Je suis venue...On le voit debout dans une porte-fenêtre entrouverte. Jacobs s'est placé de dos afin qu'on ne puisse pas voir son visage. Ninie est là devant lui.
Mariage d'Edgar et de Ninie en 1930Jacobs m'a révélé avoir pris cette photo comme modèle. On reconnaît le maintien de Ninie et la partie inférieure de sa robe de mariée. Jacobs m'a dit avoir aminci son visage pour respecter le texte : une femme livide . Il a mis des cheveux hirsutes, parce que Ninie menait une vie désordonnée. Il a ajouté que le visage n'a pas la même expression, puisque la circonstance d'un retour n'est pas comparable à celle d'un engagement nuptial.
Le texte mentionne : « Je vis ma femme, livide, sans larmes : - je suis venue, dit-elle. »
On peut également remarquer une inversion gauche - droite fréquente chez Edgar Jacobs. Pas uniquement pour l'ensemble, mais aussi pour les détails, comme le bras droit de Ninie et le gauche de la copie. D'autres explications pour ce dessin se trouvent encore dans mon livre. (Photo D.R.)

BD100

 

 

Lien vers le BoDoï n° 100 

 

 

 

19/02/2008

E. P. Jacobs et "La Guerre des Mondes"

Edgar Jacobs a illustré « La Guerre des Mondes » d’Herbert G. Wells pour le journal Tintin.

Le tripode conçu avec l'aide scientifique de René Quittelier, Edgar peut commencer ses illustrations en noir et blanc, en tout une soixantaine. Celles-ci paraissent du 26 septembre 1946 au 17 avril 1947 à raison de deux pages par semaine (récit et illustrations), en même temps que les premières planches du Secret de l’Espadon et d’autres illustrations.

Couverture du n° 2 Année 1947Edgar réalise la couverture couleur du journal Tintin n° 2, année 1947.

Supplément au N° 12 Cahiers de la BDLes illustrations accompagnées des commentaires sont reprises dans le supplément au numéro 12 de la revue « les cahiers de la bande dessinée » daté du 2ème trimestre 1971 aux éditions Glénat.
En première page, une préface d'Hergé :
"... s'offre à vous, lecteurs avides, la Guerre des Mondes du magistral illustrateur Jacobs."

Cahier de la BD n° 30

Les illustrations accompagnées des commentaires sont encore reprises dans le numéro 30 de la revue « les cahiers de la bande dessinée » daté du 3ème trimestre 1976 aux éditions Glénat.

 

 

 

Jacobs Guerre des MondesLe récit d'Herbert Wells et les illustrations d’Edgar Jacobs sont réunies dans un album publié en 1986 aux éditions Blake et Mortimer & Dargaud.

Spot BD n° 4 septembre 1986Encore quelques illustrations de "La Guerre des Mondes" dans le Spot BD de septembre 1986. 



Histoire à suivre dans le prochain message :
E. P. Jacobs dans "La Guerre des Mondes".
Dans quelle illustration Edgar s'est-il représenté ?
Quel lien y a-t-il avec sa vie privée ?

17:00 Écrit par Viviane Quittelier dans Oeuvres d'E. P. Jacobs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : la guerre des mondes |  Facebook |

16/02/2008

La Guerre des Mondes - Nouvelle parution

Sortie d’un album « La Guerre des Mondes »
Philippe Chanoinat et Alain Zabel, d'après l'oeuvre d'Herbert George Wells - Adonis (diffusion Glénat)

Je vous invite à prendre connaissance de l’article de Francis Matthys paru le vendredi 15 février 2008 dans La Libre (Belgique). Je reprends la phrase de conclusion de Francis Matthys : « Regrettons seulement que, dans ce dossier bienvenu, aucune mention ne soit faite des impressionnantes illustrations de "La Guerre des Mondes", dues à Edgar Pierre Jacobs, qui parurent dans Tintin" dès l'aube du journal, réunies en un album publié en 1986 aux éditions Blake et Mortimer & Dargaud. »
Je reviendrai d’ici peu à la Guerre des Mondes de H. G. Wells illustrées par Edgar Jacobs pour dévoiler une partie de ses secrets.
Ci-dessous, le lien de l’article accessible en ce moment sur Internet :
http://www.lalibre.be/index.php?view=article&art_id=4...

21:09 Écrit par Viviane Quittelier dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : la guerre des mondes |  Facebook |

Mon livre sur Edgar Jacobs

Edgar Jacobs avait titré son article "Ne tirez pas sur le dessinateur !"
(Article paru dans le supplément du journal Tintin du 12 décembre 1967.)  

Les lecteurs attendaient avec impatience une nouvelle aventure de Blake et Mortimer.

Où en est la rédaction de mon livre ?

Histoire à suivre en haut à droite sur le blog,

Amicalement,

Viviane.

11:00 Écrit par Viviane Quittelier dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : biographie |  Facebook |

13/02/2008

Le peintre Henri Quittelier

Reprendre la photo et développer avec échange avec la France

15:21 Écrit par Viviane Quittelier dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/02/2008

Sur les traces d'Edgar dans SOS Météores

Article paru dans la revue n° 3 "Les Amis de Jacobs" datée de juin 2007 :

Les illustrations des Aventures de Blake et Mortimer, comme mentionné à la page 2 de la revue, sont Copyright Dargaud - Lombard. Elles ont été sélectionnées pour illustrer le texte en vue de la publication.

Renseignements sur "Les Amis de Jacobs" à droite sur le blog.

ADJ 3 juin 2007 p 006

 

 

ADJ 3 juin 2007 p 007

 

 

ADJ 3 juin 2007 p 008

 


16:15 Écrit par Viviane Quittelier dans Articles rédigés par Viviane | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sos meteores, photo inedite |  Facebook |

09/02/2008

"Blake et Mortimer" une BD chrétienne ?

Article de la Croix

15:52 Écrit par Viviane Quittelier dans Articles de presse sur Viviane | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/02/2008

Blake et Mortimer in Maxéville 2

Expo Blake et Mortimer in Maxéville 2

Très belle expo intéressante montrant une sélection de choix du travail d’Edgar Jacobs.Benoît Verley à Maxéville

Sur la photo : Benoît Verley, réalisateur de l’expo "SOS METEORES dans la vallée de la Bièvre" présentée au Festival BD d’Hornu (2006) et à deux reprises au Festival BD’Essonne d'Igny (2006 et 2007).

Benoît a fait des recherches pour repérer les sites de l'album.

Photo Viviane Quittelier

Au préau des Arts de l’IUFM de Lorraine.
 

Quelques pages agrandies du scénario de SOS Météores.
Edgar tenait un grand cahier de classe quadrillé dans lequel il écrivait au stylo le scénario, le synopsis ainsi que les recherches du titre et des noms des principaux personnages.
On peut apercevoir quelques pages du scénario à l'arrière-plan de la photo ci-dessus. Autres modèles de synopsis et de scénario à voir dans Un Opéra de Papier à la page 90 (édition 1981).
Lettre-réponse du Journal Tintin à Edgar. La lettre renseigne le nom de la gare, les numéros d’immatriculation des véhicules de police, la voiture employée par la DST, etc.
Des croquis et des planches. A l’époque, Edgar exécutait tous les dessins de ses personnages d’après croquis. René Quittelier servait de modèle devant la villa du Bois des Pauvres. Il était tantôt couché par terre, à quatre-pattes ou encore en équilibre sur une échelle…
Edgar traçait rapidement un cercle ovale pour le visage puis, dans son atelier, il attribuait le visage du personnage en question.
On peut constater qu’Edgar travaillait au départ sur une planche entière. Puis, pour des raisons pratiques, il a imité un de ses confrères en découpant sa planche en deux. Il plaçait ensuite deux papiers collants pour reconstituer la planche et la remettre aux éditions du Lombard.Blake et Mortimer in Maxéville 2 - Une 4 CV
Des voitures Renault 
dont une 4CV de la même couleur que celle d’Edgar dessinée à la première page. Lorsque j’étais petite, je m’asseyais sur la banquette arrière recouverte d’un plaid. Je me souviens de mes grincements de dents le soir à l’approche d’un bois. Edgar avait l’art de créer des ambiances inoubliables et d’imaginer des attaques de brigands ! Photo Viviane Quittelier.

L’accès au deuxième site, le Totem, est plutôt pittoresque. En s’approchant de l’entrée, le visiteur plonge dans l’ambiance de SOS Météores.Blake et Mortimer in Maxéville 2 - A proximité du TotemBlake et Mortimer in Maxéville 2 - Porche du Totem

Photos Viviane Quittelier.

Outre des croquis et des planches exposées, on peut voir des projets de couverture pour SOS Météores.

Blake et Mortimer in Maxéville 2 - Expo au TotemDommage qu’il y ait une confusion entre le n° des planches et des pages. La première planche dessinée correspond à la page 3 de l’album.

Photo Viviane Quittelier.

L’expo se poursuit jusqu’au 10 février. Elle se trouve à 3 km de la gare de Nancy (trajet en voiture) et à moins de 2 km à pied.

16:28 Écrit par Viviane Quittelier dans Expo sur Edgar P. Jacobs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : benoit verley, sos meteores, expo |  Facebook |

05/02/2008

A la recherche d'E. P. Jacobs

2004 : les 100 ans du créateur de Blake et Mortimer.

Couverture de l'encart de l'édition belge de la revue Point de Vue N° 2895, semaine du 14 au 20 janvier 2004 : 

Encart belge du Point de Vue N° 2895 du 14 au 20 janvier 2004 - 1

Encart belge du Point de Vue N° 2895 du 14 au 20 janvier 2004 - 2

Gilles Brochard a réalisé le dossier inclus dans l'encart de l'édition belge. Mon interview est reprise dans le dossier.  

A gauche des timbres belges, on peut lire verticalement : Docs Philabulle.
"Philabulle" est un bulletin trimestriel des amis de la philatélie et de la BD. Il est réalisé par Thierry Marguenot et Roland Francart.
Pour plus de renseignements : http://philabulle.free.fr/index.htm

René, Edgar et Jacques Van Melkebeek, photo Jeanne, collection Viviane

René Quittelier, Edgar et Jacques Van Melkebeke devant la villa du "Bois des Pauvres".
Ce jour-là, René a été témoin de la collaboration de Jacques Van Melkebeke.
A découvrir dans mon livre.
Photo Jeanne Faignart (~1960), collection Viviane Quittelier.

Edgar, Viviane et sa maman le 7 juin 1982, photo René Quittelier, collection VivianeLe 7 juin 1982, pour mes vingt-six ans dans un restaurant à Overijse.
Edgar, Viviane et sa maman, Georgette.
Photo René Quittelier, collection Viviane Quittelier.

 

01/02/2008

Photos d'E. P. Jacobs - Droits réservés

Une personne indélicate, en abus de pouvoir, s'attribue des photos d'Edgar P. Jacobs. Elle a même le culot d'indiquer son nom sur Internet en dessous d'une photo faite par René Quittelier !!!

Cette photo montre l'atelier du "Bois des Pauvres" et ses miroirs. Elle est en noir et blanc. Elle date de l'époque de L'Enigme de l'Atlantide ! La personne indélicate ne connaissait pas Jacobs. La photo a purement été volée peu de temps après le décès d'Edgar. A l'époque, nous n'avions aucune preuve, sauf qu'un brocanteur avait abaissé l'espagnolette d'une fenêtre du rez-de-chaussée. On avait également tourné la clé d'une porte de côté afin de s'introduire dans la villa d'Edgar. A présent, il est facile de déterminer le bienheureux voleur qui a sauvegardé des biens volés malgré une perquisition en 1988 et qui est son héritier...

Les photos d'Edgar P. Jacobs, ainsi que celles ayant servi aux dessins de L'Affaire du Collier, ont toutes été prises par René Quittelier. Les photos d'origine inconnue marquée d'un D.R. et publiées dans des livres ou articles sont toutes de René Quittelier.

Je pense qu'il est temps de remettre les choses en place.

Amicalement, Viviane.

10:20 Écrit par Viviane Quittelier dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Edgard ou Edgar Jacobs ?

 

09:57 Écrit par Viviane Quittelier dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/01/2008

E. P. Jacobs avait peur de l’oubli

Paris, Novembre 2003, Palais Chaillot.

A l’occasion du centième anniversaire de la naissance d’Edgar P. Jacobs, le Festival International de la bande dessinée d’Angoulême et le Musée de l’Homme présentent une première grande exposition rétrospective : « Blake et Mortimer à Paris ! »

Benoît Mouchart, directeur artistique du Festival d’Angoulême et co-auteur de "La Damnation d’Edgar P. Jacobs" avec François Rivière, m’invite à l’inauguration. Daniel Couvreur, envoyé spécial du journal Le Soir, est également à Paris. Il me pose quelques questions. L’entretien titré « Il avait peur de l’oubli », paru dans le journal du 13 novembre 2003, n’est accessible sur Internet que moyennant achat. Intéressé(e) par l’article complet ? Voici le lien : ·        Exposition - Au Trocadéro, le Palais de Chaillot met en scène l'imagerie belge de Jacobs Blake et Mortimer à Paris ! « Il avait peur de l'oubli »
"Le Soir" journal du 13/11/2003 (édition Bruxelles) - page 26 publié dans : Le Soir Coût: 1 crédit(s)

Viviane à Paris en 2004Nombreux ont été les visiteurs. L’expo m’a charmée. J’y ai retrouvé une part des jeux d’ombre et de lumières vécus au « Bois des Pauvres ». J’y suis retournée à plusieurs reprises avec des amis.

(Photo Patrick Vandersleyen)

La presse de l’époque a largement divulgué que la Fondation Jacobs n’avait pas soutenu l’événement. Je tiens à rappeler que je n’ai jamais fait partie de la Fondation, ni mon père, ni aucun membre de ma famille.

Amicalement,

Viviane. 

 

22/01/2008

Festival BD d'Angoulême

Le saviez-vous ?

Quatre pages d'Edgar P. Jacobs sont exposées en permanence à Angoulême dans les "musées imaginaires de la bande dessinée" au CNBDI, musée des Sciences et Techniques :

1) Deux pages tirées du journal Bravo : une de Gordon l'Intrépide et une du Rayon U.

2) Deux pages tirées du journal Tintin : une couverture du Secret de l'Espadon et une page du Secret de l'Espadon.

D'autre part, le CNBDI possède une salle de réunion "Edgar P. Jacobs" (Voir des photos de la salle).
Habituellement, la salle "Edgar
P. Jacobs" n'est pas accessible aux visiteurs du festival.

Voici mes principaux souvenirs du festival d'Angoulême 2007 :

Angoulême 2007Des chutes de neige le mercredi soir et du verglas le lendemain matin. Difficile de marcher dans les rues en pente de la cité charentaise ainsi que sur certains trottoirs !
(Photo Roland Francart)

 Moments importants :

Débat sur Hergé le 27-01-071) Les tables rondes sur le thème de Tintin et Milou.
Y ont participés, entre autres, de gauche à droite, Dominique Petitfaux, Daniel Couvreur, journaliste au Soir, et Patrick Gaumer. (Photo Viviane Quittelier)
Débat hautement intéressant. Dominique Petitfaux a évoqué Edgar Jacobs à plusieurs reprises. Grâce aux vignettes d'Hergé projetées sur un écran, j'ai pu me souvenir d'une révélation de Jacobs que je me suis empressée d'ajouter dans mon livre. Ce sera un inédit de plus...

Dominique Petitfaux et Patrick Gaumer sont membres du jury oecuménique ainsi que Roland Francart et moi-même.

2) La remise du prix du Jury Oecuménique 2007 :

Un homme est mort, Étienne Davodeau sur un scénario de Kris, Éditions Futuropolis, octobre 2006.

Edgar P. Jacobs
m'avait raconté le fait tragique dont il est question dans cette bande dessinée !

Pour en savoir plus : http://juryoecumenique.free.fr/

(Photo Viviane Quittelier)
Rue d'Angoulême le 27-01-07Je n'irai pas au festival d'Angoulême cette année. La cause ?
L'arrivée de l'ADSL dans mon quartier. Eh oui, 5 % de la population belge francophone se trouvait dans mon cas !
Lors de la connexion, un téléphone non débranché a provoqué un court-circuit ! Conséquence : perte informatique dont la fin de la rédaction de mon livre sur Jacobs. Un mois pour recommencer le travail...

Un avantage et non des moindres : la création de ce blog...

J'attire votre attention sur cet événement :

Lors de la 35ème édition du Festival d'Angoulême, le Jury Oecuménique de la BD proclamera dans la Cathédrale d'Angoulême son Prix et une mention spéciale le Jeudi 24 Janvier 2008 à 15 heures.

Le Jury Oecuménique compte 14 membres, parmi lesquels des spécialistes de la bande dessinée, auteurs et journalistes.

Une pensée ira bien sûr à Annie Baron-Carvais, auteur du Que sais-je sur la bande dessinée. Annie est décédée à New York en août 2007.  Elle faisait partie du jury oecuménique.

Prix 2008 :

En Tchétchénie, Chroniques du proche étranger, Rash & Tamada, Vertige Graphic
Mention Spéciale : Là où vont nos pères, Shaun Tan, Dargaud

http://juryoecumenique.free.fr/

Le prix du meilleur album 2008 du festival de la bande dessinée d'Angoulême a été attribué à :

Là où vont nos pères de l'australien Shaun Tan.

L'album Là où vont nos pères a donc été doublement primé à Angoulême en 2008 :

Meilleur album du festival 2008
et Mention Spéciale du Jury Oecuménique !

+++ 

Egalement dans la Cathédrale le jeudi 24 janvier à 15 h :
remise du Prix de la BD chrétienne.

20/01/2008

Plan du blog pour s'y retrouver

New look !

A gauche : Mon adresse, Plan du blog, Qui suis-je, Biographies des membres de la famille.

Au centre : Les  messages du mois.
-Vous pouvez cliquer tout en dessous sur "Page précédente" pour accéder aux messages antérieurs ou sélectionner un message précis dans "Archive" à droite.

-Vous pouvez cliquer sur les photos afin d'obtenir un zoom.
En fermant la fenêtre, la page du blog réapparaît sur l'écran. 

-Pour revenir en haut du blog, sur le dernier message posté, vous pouvez soit cliquer sur le lien "Blog de Viviane Quittelier" situé à gauche sous "Mon adresse", ou sur "Home" tout en dessous de la page.

A droite : des renseignements utiles comme Prochain message, En préparation, Flux RSS (les dernières mises à jour venant automatiquement d'autres blogs), Où peut-on voir une exposition, Mon livre sur Edgar Jacobs, Archive (titres de tous les messages), Catégories, Liens (vers d'autres sites Internet et blogs), le CRIABD (Centre religieux d'Information et d'Analyse de la BD) et les Tags (mots clés facilitant les recherches dans ce blog). 

Un avis urgent peut être mis en haut à gauche, au-dessus du compteur.

Bonne lecture.

Amicalement,

Viviane.

17:06 Écrit par Viviane Quittelier dans A : Se retrouver sur ce blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/01/2008

Ma première nuit chez E. P. Jacobs

Article paru dans la revue n° 1 "Les Amis de Jacobs" datée de juin 2006 :

Au Bois des Pauvres p 6 ADJ N° 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La photo d'Edgar à la fenêtre de son atelier a été prise par René Quittelier. (Collection Viviane Quittelier)

Voir liens des ADJ à droite.

Suite de l'article :

Au Bois des Pauvres p 7 ADJ N° 1

20:00 Écrit par Viviane Quittelier dans Articles rédigés par Viviane | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/01/2008

E. P. Jacobs et Viviane

Je suis née le 7 juin 1956 vers 17 h 15.

Viviane à 2 jours (collection VQ)Le lendemain, E. P. Jacobs conduit ma grand-mère paternelle, Jeanne Faignart, à la clinique de Watermael-Boitsfort.
Il l'accompagne pour venir me voir.

 Je n'ai bien sûr aucun témoignage personnel sur le sujet !

Ma maman, Georgette Godeau, décédée en 1999, m'a raconté qu'Edgar avait été un peu distant ce jour-là.

E. P. Jacobs m'a expliqué plus tard que ma venue au monde lui avait rappelé celle de son frère, André. Il m'a révélé ses pensées : "Une fille ! Qu'est-ce qu'elle vient faire, celle-là ?... De grandes perturbations en perspective..."

Je vous invite à relire le passage dans Un Opéra de Papier (à la page 19 de l'édition de 1981).

Edgar a encore ajouté : "Je ne me rendais pas compte de l'importance d'avoir subitement une petite-fille, moi qui n'ai pas eu d'enfants. Tu es arrivée juste à temps..."

Voir mon premier vrai contact avec l'auteur de la Marque Jaune

16:11 Écrit par Viviane Quittelier dans Edgar P. Jacobs et ses proches | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/01/2008

E.P.Jacobs et René en 1942

Mai 1942.
René Quittelier fait sa profession de foi.
Pour fêter l’événement dans l’après-midi, couvre-feu oblige, la famille Quittelier organise un cocktail chez eux et invite une quarantaine de personnes :

René Quittelier en mai 1942

Lors de la réception, témoigne René, ma mère, Jeanne, m’a présenté Edgar Jacobs en tant que chanteur et illustrateur du journal Bravo ! Je ne l’avais jamais rencontré auparavant. Edgar connaissait très bien mes parents. Son arrivée m’avait frappé. Il était vêtu d’une cape et d’un grand chapeau d’artiste qu’il avait aussitôt enlevés pour les accrocher au porte-manteaux. Il était aussi le seul à porter un nœud papillon. Les autres invités avaient tous une cravate. Le dialogue entre Edgar et moi s’est limité aux simples formules de politesse. J’ai profité de l’occasion pour lui accorder une marque sincère d’estime à propos de ses illustrations que j’appréciais tout particulièrement. Puis, j’ai continué le service tout en l’observant. J’ai remarqué qu’il avait longuement parlé avec mon grand-père, le peintre Henri Quittelier. Tous deux avaient fréquenté l’Académie des Beaux-Arts. Ils étaient opposés aux courants artistiques de l’époque et ils appréciaient le travail soigné et méticuleux.

(photo collection Viviane Quittelier)

René est déjà particulièrement passionné par l'électricité.
Il deviendra le collaborateur d'Edgar et son conseiller scientifique dès la conception des tripodes et de l'Espadon.

Edgar P. Jacobs a laissé des traces dans son oeuvre.

Une première clé de lecture ?

Le brouillon du schéma du hall des accumulateurs dans S.O.S.Météores.

Dans Un Opéra de papier, éditions Gallimard, 1981, page 152, on peut reconnaître l'écriture de René pour le mot "électrode".

10:16 Écrit par Viviane Quittelier dans Edgar P. Jacobs et ses proches | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/01/2008

Ajout de photos

Nouvelle mise à jour avec ajout de photos.
Vous êtes nombreux à visiter mon blog et je m'en réjouis.

Amicalement, Viviane.

12:22 Écrit par Viviane Quittelier dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/01/2008

Film documentaire avec Viviane

"Edgar P. Jacobs - Blake ou Mortimer ?"

Auteur et réalisateur : Francis Gillery
Production : France 5 Artline Films

Viviane est interviewée à la fin du documentaire après, entre autres, René Nouailhat et François Rivière.  (Vous pouvez cliquer sur les deux noms pour accéder à un autre message du blog.)

Vous verrez également à la fin du documentaire Henri August Quittelier, alias Olrik ! Henri est âgé de 98 ans lors du tournage. Il n'a plus que quelques semaines à vivre, mais la ressemblance avec le personnage d'Olrik est toujours frappante.

Voir la photo d'Henri August ayant servi de modèle à une couverture du journal Tintin.

1ère Diffusion sur France 5 le 27 janvier 2006.
Diffusions sur TV5 Monde.

Prochaine rediffusion : jeudi 5 juin 2008 à 21h45 sur France 5.

Rediffusion en perspective ?
Merci de bien vouloir m'en informer par mail afin que je puisse l'annoncer sur ce blog.

www.artlinefilms.com rubrique "Catalogues" Point 4.

07/01/2008

Livres faisant référence à Viviane

Edition 2003

"La Damnation d'Edgar P. Jacobs" par Benoît Mouchart et François Rivière
Le Seuil-Archambaud, 2003.

Témoignages et photos de Viviane.

Excellente biographie, très fouillée.

 

 

Nouvelle édition refondue 2003

Nouvelle édition refondue
Le Seuil-Archambaud, 2003

 

 

 

 

 

Edition 2006

"La BD dans la province du Hainaut", Jacques Fiérain, l'Age d'Or, 2006

Viviane fait partie des nouveaux venus sur la scène du neuvième art, chapitre 2 :
"la BD dans les autres provinces francophones"

L'extrait biographique de la page 66 est présenté dans la rubrique "Ma bio par Jacques Fiérain".

05/01/2008

Ma bio par Jacques Fiérain

 

Me présenter ?

Voici ce que Jacques Fiérain a écrit dans son dernier ouvrage "La BD dans la province du Hainaut" :

 L'Age d'Or Fiérain p66 VQ

Extrait de la page 66, "La BD dans la province du Hainaut", Jacques Fiérain, Editions l'Age d'Or.
Voir le
livre d'où provient l'extrait.

Je vous invite sur le site de Jacques Fiérain, auteur de la biographie reprise ci-dessus : www.vitabede-fierain.be

et l'annonce de son décès survenu le 17 septembre 2008.

Et sur le site de L'Age d'Or : www.bdcharleroi.com  

Le professeur de piano de Viviane :

Willy Brion en 2007

Vous avez connu Willy Brion. Il était votre professeur de piano ou de solfège.
Vous souhaitez avoir de ses nouvelles.

Il est né en 1920 ! Il se porte bien, malgré son âge. Sa vue baisse, mais il a encore toute sa tête.

Vous pouvez lui envoyer un message en cliquant sur le lien "Willy Brion", à gauche sur ce blog. Merci pour lui.