31/12/2015

Bonne année 2016

                                                  

Puisque le climat change, non pas dû à une machination d'un certain Miloch mais à l'espèce humaine toute entière et à ses inventions diaboliques, voici une photo de mon père avec Blacky.

C'était au Bois des Pauvres dans les années 1960, dans la propriété d'Edgar P. Jacobs.

1966. photos A 027.jpg

Je vous présente mes meilleurs vœux pour 2016 !

 

J'espère un retour à des conditions climatiques hivernales en hiver

 

et plus de sérénité sur le plan sécurité !

I am... all the thinks of.

 

 

 

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                       

11:21 Écrit par Viviane Quittelier dans Actualité, Edgar P. Jacobs et ses proches | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

21/07/2014

Willy Brion pianiste et pédagogue

J'ai la profonde tristesse d'annoncer le décès de Willy Brion ce 20 juillet 2014 à l'âge de 94 ans.

Il a été mon professeur de piano, ami puis compagnon.

En ce temps de vacances scolaires, merci à ceux et celles qui l'ont connu ou de par leurs connaissances faire circuler cet avis à d'autres de ses anciens élèves, aux enseignants et personnel du Collège St Michel (il y a enseigné jusqu'en 2007). Willy Brion (e.a. diplôme Supérieur de Piano "Conservatoire Royal de Musique de Bruxelles") a également enseigné le piano aux académies de musique de Forest et de Woluwe-St-Lambert entre 1945 et 1985.

willy brion

 

Pour info, la messe aura lieu ce vendredi à 10 h à l'église Ste-Gertrude de Lillois, rue Francq, GPS sentier du Pré Coquette (accès route asphaltée depuis le rond-point rue Francq et rue Gaston Dubois, face à la boulangerie Nicolas).

Annonce nécrologique 

Un service de condoléances sera assuré dès ce mardi 22 juillet 2014 sur le site des pompes funèbres.

Déjà merci pour vos marques de sympathie. 

 

17:25 Écrit par Viviane Quittelier dans Edgar P. Jacobs et ses proches, Musique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : willy brion |  Facebook |

18/04/2013

La Marque Jacobs

Les cisconstances ont fait que j'ai reçu avec beaucoup de retard l'album La Marque Jacobs de Rodolphe et Louis Alloing qui m'était destiné. Je ne vais pas énumérer toutes les raisons des reports à chaque fois remis pour revoir l'ami chargé de me remettre l'album en question. Pensez bien que les conditions climatiques ont eu une grande part de responsabilités.

Une conductrice fut bien surprise, au coin de ma rue, de rater son virage sur la neige fraîche un dimanche matin et d'entrer tout droit dans un arbre, le coupant net sous le choc. Il valait mieux laisser sa voiture dans le garage, ce que je fis tant qu'il n'y avait pas réellement une urgence.

On se serait cru en plein coeur de S.O.S Météores : des témpératures extrêmes, l'air pollué même à la campagne où j'habite. Mon étang a exigé un nettoyage urgent, tant les pluies acides ont développé des algues vertes qui étouffent les malheureux poissons ayant échappé au héron affamé. Ce dernier n'avait qu'à marcher sur la glace (j'ai vu ses empreintes) et plonger son long bec dans le petit trou formé par les bulles d'air. Il reste 14 poissons adultes et une douzaine de petits. Une grenouille a pondu, les tritons sont revenus et les escargots d'eau douce ont repris leurs activités de printemps... 

Aussitôt reçu "La Marque Jacobs", aussitôt lu... d'une traite. J'ai beaucoup apprécié. Le scénario est bien construit. J'ai admiré les dessins, les décors tout particulièrement. J'ai été émue et dû essuyer quelques larmes en découvrant la page 90. J'avais bien vu les deux planches qui me concernent exposées au CBBD. Malgré cela je fus touchée de me revoir à côté de Pompon dans son atelier ou jouant avec lui dans la propriété du Bois des Pauvres. 
 

 

DSC_0708 Viviane.jpg


Certaines petites choses m'ont étonnées dans l'album. Par exemple la rencontre avec ma grand-mère Jeanne. J'ai été surprise de voir le modèle de la voiture de mon père en haut de la page 81. Peu importe, le scénario prime à cet endroit. Pour les puristes, mon père possédait une VW Coccinelle dont la couleur d'un vert voyant (seegreen) avait fait hurler Edgar lorsqu'il avait vu le véhicule pour la première fois. C'était une voiture d'occasion, à l'époque le choix était limité... 
J'ai relevé quelques erreurs de disposition des pièces, des meubles et objets dans la villa, sans importance pour le lecteur.

Dans l'ensemble, c'est un travail réussi tant au niveau du scénario que pour les dessins et les couleurs. Je félicite les auteurs !

Un livre qui se lit avec plaisir, qui se regarde aussi et que je recommanderais sans hésiter...

26/10/2012

In memoriam René

Il y a un an mon père René disparaissait.

Ce montage a été réalisé en sa mémoire :

 

René In memoriam 001.jpg

 

Cases de SOS Météores, Le Piège Diabolique et L'Affaire du Collier

11/10/2012

Les Quittelier

Après un article me concernant dans la rubrique "Un auteur de génie" (lien sur ce blog), la collection Hachette "Voitures & véhicules fantastiques, Blake et Mortimer", poursuit ses écrits sur les proches d'Edgar.

La rubrique "Les amis d'Edgar P. Jacobs" du fascicule 38 présente un article sur plusieurs membres de la famille Faignart-Quittelier qui ont occupé une place particulière dans la vie du créateur de Blake et Mortimer.

Il y est question du peintre Henri Quittelier et de François Faignart (mes deux arrières-grands-pères du côté paternel), mes grand-parents paternels (Jeanne Faignart et Henri Quittelier) et encore mes parents (Georgette et René Quittelier). Brieg Haslé, l'auteur de l'article, conclut en ces termes : "Nulle surprise que plusieurs membres de la famille Quittelier aient été croqués par le maître, devenant les modèles de nombreux personnages nés de sa main" (de la main d'Edgar P. Jacobs).  

Trois photos provenant de ma collection illustrent l'article. Les deux photos publiées en noir et blanc p. 243 et 268 dans mon ouvrage "E. P. Jacobs, Témoignages" sont reproduites dans le fascicule 38, la seconde en couleur et une troisième photo couleur inédite.

Voici la photo de la page 268 en couleur :

 

photo inedite


En savoir plus sur le fascicule n° 38

10/11/2011

Au 3ème Festival BD de Pont-à-Celles

Je suis invitée au 3ème Festival BD de Pont-à-Celles le samedi 19 novembre 2011.

J'y aurai un stand avec mon exposition "Qui est qui dans Jacobs", un complément à l'ouvrage "E. P. Jacobs, Témoignages inédits".

 

DSC01877.JPG


Pont-à-Celles se trouve entre Nivelles et Charleroi (Belgique)

Au plaisir de vous y rencontrer, dédicacer...

07/11/2011

Décès de René Quittelier

Décès de mon père René Quittelier

RQ 19-01-07.jpg


René QUITTELIER
9 mai 1929 – 27 octobre 2011

11:30 Écrit par Viviane Quittelier dans Actualité, Edgar P. Jacobs et ses proches | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

07/06/2008

Mes 13 ans chez E. P. Jacobs

Il y a exactement 39 ans !

Viviane 7 juin 1969J'ai treize ans le samedi 7 juin 1969. Je porte une cravate et cela amuse Edgar P. Jacobs qui ne peut s'empêcher de me photographier assise dans son living.

Lors du développement du cliché, il a regretté le dessus du fauteuil à l'avant-plan. A l'époque, il était impossible de voir le résultat au moment de la prise de vue. Certaines photos rataient, mais nous les gardions en souvenir.
(Photo collection Viviane Quittelier)

Living d'Edgar P. Jacobs en 1972A titre de comparaison, voici la photo du living présentée à la page 50 dEdgar Pierre Jacobs, 30 ans de bandes dessinées, Ed. Alain Litaye, 1981.
(Réédition de l’ouvrage broché de 1973, p. 32.)

10:22 Écrit par Viviane Quittelier dans Edgar P. Jacobs et ses proches | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : photo inedite |  Facebook |

17/05/2008

E. P. Jacobs lors de ma Communion

19 mai 1968 : Communion de Viviane et Confirmation

19 mai 1968 Communion de VivianeIl y a 40 ans !

De gauche à droite :
Jeanne Faignart (ma grand-mère et marraine),
Georgette Quittelier-Godeau (ma mère),
moi et Edgar P. Jacobs.

Photo : René Quittelier

21:34 Écrit par Viviane Quittelier dans Edgar P. Jacobs et ses proches | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : communion, photo inedite |  Facebook |

07/05/2008

L'Institut Royal Météorologique


Institut Royal Météorologique en 1958En préparation de S.O.S. Météores, Edgar P. Jacobs est allé à l'Institut Royal Météorologique d'Uccle accompagné de René Quittelier (au sud de Bruxelles).
Vous pouvez cliquer sur la photo de l'Institut pour accéder à l'historique du site.
Vous y découvrirez que le nouveau Centre de Calcul inauguré en 1958 sera équipé d'un ordinateur très puissant pour l'époque. Peu de temps après, mon père, René Quittelier, a placé une petite antenne sur le toit de l'édifice pour assurer, en cas d'incendie, une liaison directe avec le centre des pompiers.

Je vous invite à (re)lire la petite biographie de mon père dans la colonne de gauche.

21:51 Écrit par Viviane Quittelier dans Edgar P. Jacobs et ses proches | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sos meteores |  Facebook |

15/01/2008

E. P. Jacobs et Viviane

Je suis née le 7 juin 1956 vers 17 h 15.

Viviane à 2 jours (collection VQ)Le lendemain, E. P. Jacobs conduit ma grand-mère paternelle, Jeanne Faignart, à la clinique de Watermael-Boitsfort.
Il l'accompagne pour venir me voir.

 Je n'ai bien sûr aucun témoignage personnel sur le sujet !

Ma maman, Georgette Godeau, décédée en 1999, m'a raconté qu'Edgar avait été un peu distant ce jour-là.

E. P. Jacobs m'a expliqué plus tard que ma venue au monde lui avait rappelé celle de son frère, André. Il m'a révélé ses pensées : "Une fille ! Qu'est-ce qu'elle vient faire, celle-là ?... De grandes perturbations en perspective..."

Je vous invite à relire le passage dans Un Opéra de Papier (à la page 19 de l'édition de 1981).

Edgar a encore ajouté : "Je ne me rendais pas compte de l'importance d'avoir subitement une petite-fille, moi qui n'ai pas eu d'enfants. Tu es arrivée juste à temps..."

Voir mon premier vrai contact avec l'auteur de la Marque Jaune

16:11 Écrit par Viviane Quittelier dans Edgar P. Jacobs et ses proches | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/01/2008

E.P.Jacobs et René en 1942

Mai 1942.
René Quittelier fait sa profession de foi.
Pour fêter l’événement dans l’après-midi, couvre-feu oblige, la famille Quittelier organise un cocktail chez eux et invite une quarantaine de personnes :

René Quittelier en mai 1942

Lors de la réception, témoigne René, ma mère, Jeanne, m’a présenté Edgar Jacobs en tant que chanteur et illustrateur du journal Bravo ! Je ne l’avais jamais rencontré auparavant. Edgar connaissait très bien mes parents. Son arrivée m’avait frappé. Il était vêtu d’une cape et d’un grand chapeau d’artiste qu’il avait aussitôt enlevés pour les accrocher au porte-manteaux. Il était aussi le seul à porter un nœud papillon. Les autres invités avaient tous une cravate. Le dialogue entre Edgar et moi s’est limité aux simples formules de politesse. J’ai profité de l’occasion pour lui accorder une marque sincère d’estime à propos de ses illustrations que j’appréciais tout particulièrement. Puis, j’ai continué le service tout en l’observant. J’ai remarqué qu’il avait longuement parlé avec mon grand-père, le peintre Henri Quittelier. Tous deux avaient fréquenté l’Académie des Beaux-Arts. Ils étaient opposés aux courants artistiques de l’époque et ils appréciaient le travail soigné et méticuleux.

(photo collection Viviane Quittelier)

René est déjà particulièrement passionné par l'électricité.
Il deviendra le collaborateur d'Edgar et son conseiller scientifique dès la conception des tripodes et de l'Espadon.

Edgar P. Jacobs a laissé des traces dans son oeuvre.

Une première clé de lecture ?

Le brouillon du schéma du hall des accumulateurs dans S.O.S.Météores.

Dans Un Opéra de papier, éditions Gallimard, 1981, page 152, on peut reconnaître l'écriture de René pour le mot "électrode".

10:16 Écrit par Viviane Quittelier dans Edgar P. Jacobs et ses proches | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |