22/12/2014

Beaux Arts met Jacobs à la une

Vient de paraître :

Jacobs hors série Beaux Arts.jpg

E. P. Jacobs y est mis à l'honneur à trois reprises : en couverture et pour deux albums : Le Lotus bleu et Le Mystère de la grande pyramide. Du grand Art...

Il est déjà cité dans la légende d'une photo du père de Tintin, "L'influence de Jacobs sur Hergé", au bas de la page 11 du hors-série. Il l'est encore dans le texte principal et indirectement par le biais des reproductions de planches colorisées. Nicolas Verstappen rappelle, dans son article sur Le Lotus bleu, que Jacobs a contribué à la mise en couleurs et à l'enrichissement des décors de l'album en 1946.

16 pages consacrées au Lotus bleu, 16 pages au Mystère de la grande pyramide.

La BD, c'est du sérieux! peut-on lire à côté d'une photo de Jacobs (page 27 du hors-série). Romain Brethes souligne dans son article les recherches sérieuses réalisées par l'auteur du Mystère de la grande pyramide. J'ajouterais que, sans cela, Jacobs n'aurait pas porté la BD là où elle se trouve et certainement pas en écrivant seulement des histoires de science-fiction sans fondements d'ordre historique, scientifique, archéologique, artistique, et j'en passe...

Plus on avance dans le temps, plus on découvre la richesse de l'oeuvre de Jacobs au travers des résultats découlant de nouvelles recherches.

"L'artiste du Bois des Pauvres a bien travaillé. L'histoire a dépassé la fiction" peut-on lire à la page 27 du hors-série.

Le dossier est tout aussi sérieux et les illustrations raviront les fans : deux reproductions de crayonné et l'histoire complète Le Trésor de Toutânkhamon (4 pages couleurs d'Edgar P. Jacobs), sans compter les vignettes, des photographies d’œuvres d'art, etc.

Les commentaires sont fermés.