14/11/2014

Les carrières de Paris (2)

Suite de la visite du 13 septembre 2014

Une des premières galeries que nous empruntons avec notre guide :

DSC_0605.jpg

Il est évident que la couleur des pierres diffère des dessins de Jacobs dans L'Affaire du Collier.

Mon grand-père ne disposait pas suffisamment de photos des carrières parisiennes et il ignorait qu'elles étaient constituées de calcaire. Acculé face aux contraintes du journal Tintin, il n'avait pas le temps de retourner sur place. Il s'est rendu dans une carrière de schiste dans les Ardennes belges. Il en a reproduit les caractéristiques propres ne correspondant pas à celles des carrières de Paris (cf. Edgar P. Jacobs, témoignages inédits, p. 283-285).

Notre guide nous montre les différents outils, à quoi ils servaient et comment les utiliser :

DSC_0613.jpg

Un petit musée de pierres peintes ou gravées :

DSC_0610.jpg

Placées autrefois en-dessous du lieu indiqué, ces pierres ont aidé les ouvriers (ou des aventuriers) à se retrouver dans le dédale des galeries.


Au centre une pierre indiquant l'emplacement d'un puits de service :

DSC_0620.jpg

Vue agrandie de la pierre peinte :

DSC_0623.jpg

Le puits de service et l'accès au niveau du sol (le petit point blanc) quelque vingt mètres plus haut :

DSC_0622.jpg

 

 (A suivre...)

 ...Et des articles en cours de rédaction sur les nouvelles parutions

22:13 Écrit par Viviane Quittelier dans A la mémoire d'Edgar P. Jacobs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : carrières, affaire du collier |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.