22/02/2008

E. P. Jacobs dans "La Guerre des Mondes"

Fin août 2006, je me trouvais au festival BD de Solliès-Ville avec une exposition "Franquin" réalisée par Roland Francart, fondateur du CRIABD.

Affiche du festival BD 2006Le CRIABD s’intègre dans le cadre du festival en exposant dans l’église Saint-Michel. L’église et son clocher est représentée chaque année sur l’affiche du festival.

Après avoir gravi des dizaines de marches depuis le village pour atteindre l’église, les visiteurs découvrent une exposition inédite et une collection de BD chrétiennes. Ils peuvent se reposer en m'écoutant jouer des pièces diverses sur les plus vieilles orgues de France.

Viviane à l'orgue de l'église Saint-Michel

 

BoDoï m’a interviewée sur le parvis de l’église.
L’article paru dans le n° 100 n’est pas disponible sur Internet.

Qu’ai-je dévoilé ?

Ninie, la première femme d’Edgar Jacobs, l’avait quitté par une belle journée ensoleillée d’octobre. Edgar l’attendait en vain pendant les semaines et les mois suivants.
En 1946, il s’est représenté de dos dans le dernier dessin illustrant "La Guerre des Mondes".
Je suis venue...On le voit debout dans une porte-fenêtre entrouverte. Jacobs s'est placé de dos afin qu'on ne puisse pas voir son visage. Ninie est là devant lui.
Mariage d'Edgar et de Ninie en 1930Jacobs m'a révélé avoir pris cette photo comme modèle. On reconnaît le maintien de Ninie et la partie inférieure de sa robe de mariée. Jacobs m'a dit avoir aminci son visage pour respecter le texte : une femme livide . Il a mis des cheveux hirsutes, parce que Ninie menait une vie désordonnée. Il a ajouté que le visage n'a pas la même expression, puisque la circonstance d'un retour n'est pas comparable à celle d'un engagement nuptial.
Le texte mentionne : « Je vis ma femme, livide, sans larmes : - je suis venue, dit-elle. »
On peut également remarquer une inversion gauche - droite fréquente chez Edgar Jacobs. Pas uniquement pour l'ensemble, mais aussi pour les détails, comme le bras droit de Ninie et le gauche de la copie. D'autres explications pour ce dessin se trouvent encore dans mon livre. (Photo D.R.)

BD100

 

 

Lien vers le BoDoï n° 100 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.