28/01/2008

E. P. Jacobs avait peur de l’oubli

Paris, Novembre 2003, Palais Chaillot.

A l’occasion du centième anniversaire de la naissance d’Edgar P. Jacobs, le Festival International de la bande dessinée d’Angoulême et le Musée de l’Homme présentent une première grande exposition rétrospective : « Blake et Mortimer à Paris ! »

Benoît Mouchart, directeur artistique du Festival d’Angoulême et co-auteur de "La Damnation d’Edgar P. Jacobs" avec François Rivière, m’invite à l’inauguration. Daniel Couvreur, envoyé spécial du journal Le Soir, est également à Paris. Il me pose quelques questions. L’entretien titré « Il avait peur de l’oubli », paru dans le journal du 13 novembre 2003, n’est accessible sur Internet que moyennant achat. Intéressé(e) par l’article complet ? Voici le lien : ·        Exposition - Au Trocadéro, le Palais de Chaillot met en scène l'imagerie belge de Jacobs Blake et Mortimer à Paris ! « Il avait peur de l'oubli »
"Le Soir" journal du 13/11/2003 (édition Bruxelles) - page 26 publié dans : Le Soir Coût: 1 crédit(s)

Viviane à Paris en 2004Nombreux ont été les visiteurs. L’expo m’a charmée. J’y ai retrouvé une part des jeux d’ombre et de lumières vécus au « Bois des Pauvres ». J’y suis retournée à plusieurs reprises avec des amis.

(Photo Patrick Vandersleyen)

La presse de l’époque a largement divulgué que la Fondation Jacobs n’avait pas soutenu l’événement. Je tiens à rappeler que je n’ai jamais fait partie de la Fondation, ni mon père, ni aucun membre de ma famille.

Amicalement,

Viviane. 

 

Les commentaires sont fermés.